S'entraider

S'entraider

À propos

De toutes les provinces canadiennes, c’est au Québec que l’industrie de l’optique-photonique est le mieux établie. Elle se compose de plus de 168 PME/PMI et manufacturières ainsi que de plus de 21 centres et regroupement de recherche. Elle génère un chiffre d’affaires de plus de 800 millions de dollars, exporte près de 85% de sa production et englobe un bassin de plus de 7 500 employés. Soit, plus d’un quart de l’économique de l’optique photonique du Canada est québécois.

Nos entreprises québécoises en optique-photonique se démarquent également par leur dynamisme et par la multitude des sous-secteurs dans lesquels elles œuvrent (ex. vision et imagerie; instrumentation; capteurs). Cette diversité leur permet d’être très compétitives et de développer des technologies innovantes qui s’adressent à des secteurs d’activités variés tels que l’aérospatial, les sciences de la vie, le manufacturier, les télécommunications et la défense.

Statistiques sur l’industrie de l’optique-photonique au Québec :

  • Développer

    Développer l’employabilité et la formation continue.

  • Stimuler

    Stimuler l’accroissement de la production et de la productivité.

  • Déployer

    Déployer des stratégies de commercialisation et de marketing.

  • Innover

    Inciter et stimuler l’innovation.

Dans ce contexte, les entrepreneurs et chercheurs québécois en optique-photonique ont souhaité un regroupement provincial. Optonique est né de la volonté des industries et des chercheurs de s’unir autour d’une même dynamique, pour faire rayonner leurs technologies et leurs savoir-faire à l’échelle provinciale, nationale et internationale. Son rôle principal consiste à fédérer les entreprises, centres de recherches et institutions académiques du secteur, au Québec.

Le pôle d’excellence en optique-photonique, nommée Optonique, a été officiellement annoncé le 5 septembre 2017 par les représentants gouvernementaux. Ce pôle d’excellence est reconnu par le gouvernement provincial au sein du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) dans le cadre de la démarche ACCORD (Action concertée de coopération régionale de développement). Il est également soutenu par les paliers gouvernementaux fédéral et municipal via le partenariat de l’agence de Développement économique Canada (DEC) et de la Ville de Québec.